21 juin 2009

L'Encerclement

encerclementLa démocratie dans les rets du néolibéralisme (ça, c'est le sous-titre).
De Richard Brouillette (Québec, 2008).

Ou comment se prendre un cours magistral de 160 minutes - oui, 160 minutes - sur le néolibéralisme, son histoire, ses tenants, aboutissants et inconvénients. Celui-là même dans les rets duquel la démocratie se serait fait prendre. Voilà donc une explication (parmi d'autres, je suppose) à la disparition en cours de la dite démocratie.

Au début, 160 minutes, ça fait quand même un peu peur. Surtout dans un cinoche où les sièges n'inspirent pas nécessairement au vautrage (encore un mot à inventer) des fessiers, dans le sens très précis du verbe vautrer, soit  "coucher et rouler par plaisir son corps ou une partie de son corps dans ou sur quelque chose de mou et dans une position abandonnée". Pas de mou, pas d'abandon.

Mais finalement ça passe. Notamment parce que le film est découpé en 10 chapitres, ce qui lui donne un rythme assez entraînant, nous faisant passer d'un discours à l'autre, d'un personnage à l'autre, aussi, la plupart étant quand même plutôt contre les effets du néolibéralisme. La plupart sauf... Sauf les 3-4 héros du film qui tels des... hérauts, tentent vainement de nous faire comprendre que le néolibéralisme et son pote capitalisme c'est bon. Mangez-en. Ne réfléchissez pas.

Bon, alors y'a qui dans ce film ? Vous voyez le Monde Diplomatique et ses papiers aussi légers qu'une mousse au chocolat nappée de crème chantilly, le tout sur un lit de crème patissière ? Et qu'il faut parfois lire 3 fois avant de réussir à se concentrer sur le sens de cette phrase qui, pourtant, semble faite de mots que je connais, bordel, taisez-vous que j'arrive à me concentrer ? Mais qui sont quand même, passée l'indigestion et gagnée la concentration, assez éclairants sur une certaine marche du monde (celui des gens qui pensent que tout ne va peut-être pas très très bien, merci) ? Si oui, prenez les auteurs des papiers économiques et vous aurez les acteurs du film. Si non, allez directement ICI, et vous aurez aussi les acteurs du film !

J'ai appris pas mal de choses (je partais de loin). Et même un nouveau mot, plutôt joli, malgré son sens : libertarien, sorte d'anarchiste capitaliste à l'extrême. Je n'ai pas tout compris (pas facile de maintenir la concentration pendant plus de 2h30). Mais j'ai bien aimé, d'autant plus que si pas mal de positions extrêmes sont défendues, y'en a aussi pour expliquer les choses, simplement.

Beau documentaire, donc. Mais à visionner dans un fauteuil hyper confortable.

Posté par AnFo à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'Encerclement

Nouveau commentaire